Bibliodiversité ?



La bibliodiversité est la diversité culturelle appliquée au monde du livre. En écho à la biodiversité, elle fait référence à une nécessaire diversité des productions éditoriales mises à la disposition des lecteurs.(source Wikipédia)

En écho à la biodiversité, la notion de bibliodiversité fait référence à une nécessaire diversité des productions éditoriales mises à la disposition des lecteurs dans un environnement donné. Françoise Benhamou, économiste française spécialiste des industries culturelles, précise lors de son intervention aux Assises internationales de l'édition indépendante : "En biodiversité, la variété, c'est tout simplement le nombre des espèces ; dans le domaine du livre, ce serait le nombre des titres. Mais s'arrêter là, on voit bien que c'est évidemment très insuffisant. Je reviendrai là-dessus d'ailleurs. Le deuxième élément que met en avant la notion de biodiversité, c'est l'équilibre, l'équilibre entre les espèces. Quand on regarde ce que cela signifie en biodiversité, on voit l'idée extrêmement simple que si vous avez plusieurs espèces, mais qu'il y en a qui ont énormément d'unités et que certaines en ont très peu, celles qui ont beaucoup d'unités risquent de manger, de prendre le pas sur les autres. C'est ce qui se passe dans le domaine du livre, où on peut s'inquiéter de ce que l'emprise d'une édition un peu facile, un peu rapide, qui occupe les présentoirs dans les supermarchés, qui occupe surtout les tables des libraires, prenne le pas sur d'autres propositions qui sont plus difficiles à promouvoir".

Du fait du renforcement de la concentration du monde de l'édition, de sa financiarisation corollaire et de sa bestsellerisation possible, les éditeurs indépendants occupent encore plus que d'habitude un rôle parfois abandonné par les éditeurs "intégrés". Ainsi, ils sont réellement acteurs de la bibliodiversité en ce sens qu'ils sont de réels découvreurs de talents, qu'ils sont des "culturels-risqueurs", qu'ils permettent l'existence et la diffusion des auteurs et les textes de demain. Ce rôle socialement important est bien identifié par les grands groupes éditoriaux - qui récupèrent souvent à leur compte les auteurs qui commencent à obtenir une reconnaissance du public.

Reconnaissant le droit fondamental à défendre et promouvoir leurs secteurs culturels - contre une dérégulation généralisée que l'on pourrait supposer souhaitée parfois par l'OMC - les États ont signé à la fin de l'année 2005, sous l'égide de l'UNESCO, une "Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles". La bibliodiversité - la diversité culturelle du monde du livre - pouvait être concrètement protégée.

En 2010, des éditeurs latino-américains de langue espagnole lancent "El Día de la Bibliodiversidad", la Journée de la Bibliodiversité (21 septembre).



1 commentaire:

  1. Merci pour le référencement Mademoiselle Luciole. Quelques pistes de réflexion concernant la bibliodiversité ici :
    http://dodovole.blogspot.fr/2012/10/edition-solidaire.html

    Bonne continuation à vous,volatilement

    RépondreSupprimer